Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ces enquêtes appartiennent à un sondage réalisé dans un lycée général de Loire-Atlantique, auprès de classes de première de différentes filières, telles que L, ES, S, STMG et ST2S. Dans une tranche d'âge allant de 15 à 18 ans.

Celles-ci ont pour but de montrer les différences d'indispensabilité des réseaux sociaux selon les garçons et les filles ainsi que le nombre de réseaux sociaux que peuvent avoir les adolescents, mais aussi le temps dont ils pourraient s'en séparer.

 

 

Première enquête

Statistique sur le temps auquel les adolescents pourraient se séparer des réseaux sociaux

Statistique sur le temps auquel les adolescents pourraient se séparer des réseaux sociaux

Selon cette statistique, nous pouvons calculer, en fonction du genre, le temps pendant lequel un adolescent de 15 à 18 ans peut se séparer des réseaux sociaux.

Chez les garçons, 33,3% peuvent s’en séparer seulement 3 jours dont 15,6% pendant 1 semaine, à l’inverse les filles pour un pourcentage de 36,9% que ce soit pour 3 jours ou 1 semaine, les résultats sont les mêmes.

Les résultats sont flagrants, 51% des garçons estiment qu'ils pourraient se séparer de leurs réseaux sociaux pendant 1 mois alors que chez les filles seulement  24%. En conclusion, les garçons peuvent se séparer des réseaux sociaux plus longtemps que les filles, ce qui contrarie les idées actuelles, que les garçons seraient plus "accro" aux réseaux sociaux que les filles.

 

 

Deuxième enquête

Statistique sur l'indispensabilité des réseaux sociaux pour les adolescents, en fonction du genre

Statistique sur l'indispensabilité des réseaux sociaux pour les adolescents, en fonction du genre

Avec ce tableau, il est possible de prendre en compte, le niveau d’indispensabilité des réseaux sociaux que ce soit chez les filles que chez les garçons.

On peut constater que 51,1% des garçons trouvent les réseaux sociaux indispensable contre  47,6% pour les filles, on peut donc dire que les garçons sont plus attachés à leurs réseaux sociaux que les filles, malgré que les chiffres soient proches.

Au total, en ne prenant pas compte du genre de l’adolescent, 51,2% des adolescents trouvent à que les réseaux sociaux ne sont pas si indispensable que cela.

Les adolescents ne sont pas si entièrement attachés à leurs réseaux sociaux qu'on peut le penser, seulement à environ 50%, cela malgré que les résultats restent pour autant presque équivalent.

 

 

 

Troisième enquête

Statistique sur le nombre de réseaux sociaux, par rapport aux genre, des adolescentsStatistique sur le nombre de réseaux sociaux, par rapport aux genre, des adolescents

Statistique sur le nombre de réseaux sociaux, par rapport aux genre, des adolescents

Ces deux graphiques nous informent sur le nombre de réseaux sociaux qu’un adolescent peut avoir. Ces graphiques se fixent en fonction du genre de l’adolescent.

Grâce aux graphiques, nous pouvons constater qu'en moyenne, 24,4% des garçons, ont 3 réseaux sociaux. Alors que 19% des filles, ont en moyenne 5 réseaux sociaux. Les résultats sont toutefois très proches, 17,9% des filles ont 6 ou 4 réseaux sociaux, contrairement aux garçons qui n'ont qu'un seul réseau social à 0,1% près.

Les pourcentages les plus bas, réciproque aux nombres maximums de réseaux sociaux, sont presque équivalents que ce soit chez les filles que chez les garçons.

Nous pouvons conclure que les filles ont donc, en moyenne, plus de réseaux sociaux que les garçons.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :